Blog

Soudage d’aciers inoxydables: Les petits détails qui font la différence

22 November, 17 3:04 pm · Laisser un commentaire · reddarc
Share
Facebooktwitterlinkedinmail

réparation d’une plateforme pétrolière

Katarzyna est titulaire d’un Msc en Science des Matériaux et a travaillé dans l’industrie pétrolière et gazière dans des postes liés à l’hydraulique, au soudage et à la modernisation de plates-formes pétrolières.

Les aciers inoxydables sont utilisés dans le secteur pétrochimique en raison de leur grande résistance aux conditions sévères d’environnement. Dans le cas du soudage des aciers inoxydables ce sont les plus petits détails qui font la différence et influencent la qualité des joints. Voici quelques conseils sur le procédé de soudage des tubes en acier inoxydable observés pendant la réparation d’une plateforme pétrolière:

Au début du procédé de soudage de l’acier duplex (l’alliage 2205) les propriétés mécaniques des joints soudés n’ont pas été atteintes. Malgré l’usage du métal d’apport recommandé ayant une teneur en nickel plus élevée que celle du métal de base et le contrôle de la température de maintien, la résistance à la traction était trop basse.

Déterminés pour obtenir les soudures de haute qualité, nous avons étudié les possibilités et trouvé la solution. Le soudage des aciers inoxydables, surtout des aciers duplex, exige la contrôle d’apport de la chaleur. La solution est d’utiliser la machine à souder qui offre la possibilité de réaliser le procédé du soudage TIG pulsé (par exemple Miller Dynasty 200DX).

On a remarqué que l’addition d’azote (5% au maximum) au gaz de purge résulte une l’augmentation de la résistance en traction des joints. Même si la quantité maximum recommandée de oxygène pour l’acier duplex est de 2500 à 5000 ppm O2, pour l’industrie marine et pétrochimique il est conseillé de ne pas dépasser 50 ppm O2 afin de garantir une haute résistance aux piqûres des soudures.

Les aciers inoxydables contiennent au moins 10,5% de chrome, ce qui rend difficile le procédé de soudage. Voici les conseils généraux à suivre pendant la soudure de tous types d’aciers inoxydables, qui peuvent réduire le coût des matériaux et du travail.

En général les aciers inoxydables nécessitent moins d’apport de chaleur et de courant électrique que  les aciers carbone grâce à leur inférieur point de fusion. Pour éviter le risque de surchauffe il faut augmenter la vitesse de soudage qui peut poser problèmes pour les soudeurs habitués au soudage des aciers carbone dans les procédés semi automatiques ou manuels.

Les aciers inoxydables ont un coefficient de dilatation plus grand que les aciers carbone (l’élargissement du matériel avec chauffage de ceux-ci est plus grand). L’addition des passes et la réduction des dimensions d’un cordon de soudure est une bonne idée pour réduire l’apport de chaleur et éviter la déformation du matériel. Il y a une manière d’optimiser les séquences du soudage des tubes  pour réduire les déformations.

Ce qu’il faut toujours retenir est la règle de ne pas mélanger les produits en acier inoxydable et en acier carbone. Les petites traces d’acier carbone peuvent contaminer le matériel inoxydable et entraîner la corrosion.  Cette règle doit aussi être appliquée aux outils (brosses, marteaux, etc.).

Les experts Red-D-Arc peuvent vous fournir des informations sur les procédés de soudage TIG ainsi que conseiller le matériel de soudure TIG à louer approprié pour les aciers inoxydables.

Laisser un commentaire




AirGas Logo

Airgas, an Air Liquide company, is the nation's leading single-source supplier of gases, welding and safety products. Known locally nationwide, our distribution network serves more than one million customers of all sizes with a broad offering of top-quality products and unmatched expertise.